Meilleurs voeux à la génération 2007!

Publié le par Mouvement DJ

Chers amis,

 

Je profite de cette fin d'année et de cette période de vacances hivernales pour vous adresser un bref message.

 

Notre Mouvement Décision Jeunesse veut contribuer à placer le débat générationel et intergénérationnel au coeur des préoccupations de la société française qui aujourd'hui traite mal sa jeunesse, de façon presque indigne même, à certains égards.

 

Comme indiqué dès le départ, nous ne ferons pas de jeunisme et nous ferons en sorte que cet argument ne puisse pas nous être soumis. Tout le monde est le bienvenue chez nous. Mais nous dirons les choses clairement, simplement et de façon pragmatique sur la situation intolérable dans laquelle sont cantonnées les nouvelles générations.

 

Nous ne ferons pas de misérabilisme non plus, rassurez-vous. Ni des grandes déclarations d'intentions. Nous chercherons les solutions et essaierons d'agir dans la simplicité et l'efficacité. 

 

L'enjeu est de porter le débat là où les choses se passent et de sortir de la confidentialité dans laquelle ce type d'initiatives demeure bien souvent. Nous créons donc un lobby au sens noble, ouvert et humaniste, résolument non partisan, un lobby qui vise à améliorer la situation des nouvelles générations et à contribuer à les faire accéder davantage aux postes de décision.

 

Dans cette démarche, je vous invite à nous rejoindre si vous vous sentez concernés ou si tout simplement vous souhaitez nous aider, d'où que vous soyez et quel que soit votre âge.

 

Notre colloque du 28 mars 2007 à l'assemblée nationale sera un moment important. Toutes vos suggestions sont attendues (courriel : collectifdj@gmail.com) avec grand plaisir. Plusieurs personnalités et parrains de premier plan, des nouvelles et des anciennes générations, sont déjà confirmées ainsi que de nombreux partenaires. Faisons de cette journée un succès partagé et porteur d'un message fort des nouvelles générations!

 

Je vous souhaite donc à tous de très bonnes fêtes et une excellente année 2007. J'espère avec vous que notre combat générationnel va aboutir à un réel changement des mentalités et des pratiques. Pour cela, il faudra bien entendu que les nouvelles générations accèdent aux postes de décision aux côtés de ceux qui décident pour tous, et pour nous en particulier, sur tous les sujets, tous les jours, qu'ils soient concernés ou non.

 

Pour que nos rêves dans notre pays ne soient pas que des rêves brisés et que le pays fasse une place à chacun!

 

"Jeune homme on te maudit, on t'adore vieillard!" nous prévenait déjà Victor Hugo.

 

Nous ne demandons qu'à exister. 

 

Vôtre,

 

Christophe Dorigné-Thomson

Publié dans collectifdj

Commenter cet article

Frednetick 01/02/2007 12:03

y'a t-il besoin de s'inscrire pour participer au colloque du 28/03? Quoi qu'il en soit bonne année à toi et tes deux accolytes !

Véronique Aboghé 20/01/2007 01:41

Très bonne année 2007 à toi , Thierry et  à toute l'équipe qui booste ce projet avec vous . Encore une fois suis à votre disposition pour mettre la main à la pâte.
A très bientôt!

Diane Bakena 17/01/2007 20:22

Belle initiative!Tous mes meilleurs voeux pour cette année 2007 qui s'annonce politiquement intéressante.Je souhaite que la jeune génération prenne toute sa place dans le débat public par son investissement au sein de la société civile, de partis politiques ou encore de formations syndicales.Et par dessus tout que cet investissement se traduise en participation à la prise de décision!

Quitterie Delmas 10/01/2007 22:56

Cher Christpohe, voici mes voeux, à toi et à toutes les forces vives de notre génération. Bravo pour ton action !

2007 ? L’année de la prise de risque !




Qu’est ce que nous risquons ? Si nous nous réveillons, le plus gros risque est de prendre enfin notre place. Il va falloir se battre. Car si nous pensons que la protection de notre environnement, la réduction de la dette qui pèse sur nos épaules, la réforme des retraites à peine entamée, la lutte contre le chômage et l’exclusion, sont des priorités, alors il va falloir les prendre, ces responsabilités.
Parce que gémir, mendier notre place ne nous fera pas devenir décisionnaire.Parce que si nous restons en marge des prises de décision, alors nous serons coupables de n’avoir rien fait.
C’est bien de se lever pour défendre ses propres droits directs (CPE), mais c’est sans aucune commune mesure, avec l’énorme défi que nous avons à relever pour porter le modèle de société que nous souhaitons construire !
Etre coupable aux yeux des générations futures de passivité devant l’injustice sociale, les pandémies dans le monde comme le Sida dont est atteint 42 millions de personnes dans le monde, les inégalités grandissantes ? JAMAIS !
Plutôt que de nous plaindre de nos patrons, sommes-nous capables de diriger une équipe, de prendre des risques personnels pour monter une boîte ? Plutôt que de nous plaindre de notre classe politique, sommes-nous capables de faire mieux ?
Je vous souhaite, à vous, salariés d’une entreprise, si vous en avez marre d’attendre une promotion de la demander, de la négocier.Si vous en avez marre de végéter et que vous vous sentez l’âme d’un entrepreneur de vous lancer, de créer votre entreprise.
Je vous souhaite à vous entrepreneurs, de créer des richesses qui font la survie de notre économie et donc de notre pays, et d’embaucher si votre activité le permet. Et je vous remercie d’ailleurs de créer ces richesses, sans laquelle notre économie serait morte.
Je vous souhaite à vous, agents de la fonction publique, d’être toujours plus proche des préoccupations des français, d’améliorer vos services, même quand la machine semble lourde. Il n'y a que vous qui pouvez trouver les bonnes solutions.
Je vous souhaite à vous, militants associatifs, syndicalistes, politiques de trouver de l'épanouissement et de l'utilité dans votre engagement. Je vous souhaite de participer activement au bon fonctionnement de la démocratie interne de ces organisations et d’être intransigeant à ce sujet. Je vous souhaite de savoir être rebelle quand il le faut !
Je vous souhaite à vous, étudiants, de vous former le plus possible, d’apprendre sans relâche, de voyager dans le monde, et de connaître vos premiers vrais investissements associatifs. Pour ceux qui veulent participer au débat public, préparez-vous, vous êtes les prochains candidats !!
Je vous souhaite à vous, futurs électeurs, parfois pour la première fois, de trouver un projet politique qui vous donne envie de voter « pour » plutôt que de voter « contre ». Je vous souhaite aussi de prendre le risque d’élire des nouvelles têtes, non professionnelles de la politique, mais bourrées de talents, de compétences et de soif de construire. Je vous souhaite à vous, nouveaux médias, d’aller toujours plus loin pour mieux informer nos concitoyens, de réinventer la pluralité de l’information.
Je souhaite aux milliers de futurs candidats : vous avez envie, allez y ! Contre vents et marées s’il le faut ! Mettons en cohérence nos discours avec nos actes. Soyons exemplaires sur pratiques politiques.
Je souhaite à la France une Union nationale : rassembler des femmes et des hommes de sensibilités différentes autour d’un programme clair de réformes à mener d’URGENCE.
Oser !!
Osons nous parler, osons croire à l’impossible, osons prendre des décisions difficiles mais courageuses, osons nous lever, osons peser.
2007 : l’année de la prise de risque !
Je ne vous souhaiterai donc pas une bonne année. Car autant que les sondages, les tendances, la météo, rien n’est moins certain.
En revanche, ce qui est sûr et certain, c’est notre action de TOUS LES JOURS, chacun là où nous sommes, dans nos vies respectives. Lier nos expériences, mutualiser nos efforts, voilà comment nous démultiplierons nos actions !
Je nous souhaite donc à tous de vivre pleinement chaque jour de cette année.
En particulier les 6 premiers mois. Ils seront déterminants.
Chaque jour, chaque minute, chaque action comptera pour prendre le bon virage ou non.