Pot-pourri

Publié le par Mouvement DJ

Après un été passé encore une fois en Asie, ma frontière préférée, juste quelques points en vrac :

1.Le plus grand plaisir ce n'est finalement pas son propre parcours mais plutôt de voir les gens qui vous entourent de prêt ou de loin évoluer. Nos amis Nicolas Baverez ou Bernard Spitz en haut de l'affiche ou encore Aline Rutily, Laurence Méhaignerie, Aurélie Dablanc et Stéphane Méterfi qui prennent des fonctions et mènent des actions très prestigieuses, sans oublier tous nos amis étrangers aux quatre coins du monde. Je pense à tous ceux qui nous accompagnent sur la planète et qu'on ne voit pas toujours quand on le souhaiterait. C'est un plaisir, une joie de les voir tous progresser si fort. Où que nous allions les premiers moments, la première rencontre resteront gravés...

2.S'il y a une nouvelle grande guerre comme le prévoit par exemple Michel Rocard, qui ira? La jeunesse française, européenne est-elle prête à mourir? Pour qui? Pour quoi? Soyons sûrs que les jeunesses chinoises, russes ou américaines le sont...Nous sommes faibles, c'est incontestable. Le savoir est sûrement un premier pas...
Le monde n'est pas tel que nous pensions qu'il était. L'histoire n'est pas finie. Oui la Russie est une grande puissance avec laquelle il faut compter comme avec la Chine, l'Inde, l'Algérie, le Nigéria, le Brésil, l'Indonésie, l'Afrique du Sud, etc. et un jour peut-être l'Europe...Mais ce n'est pas pour tout de suite objectivement...l'Europe...

3.Pour ma part, je n'ai peur d'aucun peuple, d'aucune civilisation et d'aucune religion. Je ne crois pas au clash occident / reste du monde ou plus exactement je n'en ferai pas partie. C'est un refus catégorique. J'ai une vie à Paris et en "Occident" en général...avec beaucoup d'amis et d'intéractions avec l'Amérique par exemple. J'aime les Etats-Unis et leurs promesses toujours d'actualité. J'ai une vie aussi notamment en Indonésie et je me sens Indonésien très souvent et je le serai peut-être un jour officiellement. J'y suis parfaitement intégré. J'ai donc aussi une part de non occidental, d'asiatique comme de franco-britannico-européen... Comme nous pouvons tous l'avoir je crois...

4.Encore une fois, je me réjouis de voir une grande partie de l'humanité sortir de la pauvreté, où que cela soit. Et c'est faux de dire que quand un Vietnamien s'enrichit c'est au détriment des ouvriers français. C'est à la France avec tous ses atouts de faire l'effort de rester dans la course sans trouver de fausses excuses.  Réveillons-nous au monde! Enfin... Et ce n'est pas nier les difficultés ou être un ultra libéral que de dire cela...

5.La gauche française n'a aujourd'hui aucun espoir, aucun leader et aucune perspective. J'en suis désormais certain. Il n'y a personne, il n'y aura personne avant au moins 5 ou 10 ans. C'est pathétique. La forme est aussi importante que le fonds. Il faut être médiatique pour gagner. Il faut communiquer de façon moderne pour gagner. Et il n'y a rien de déshonorant là dedans.
Contrairement à tout ce qui est dit, Nicolas Sarkozy sur la forme respecte les Français car il communique d'une manière qui est totalement adaptée à la société d'aujourd'hui. En réalité, ce n'est pas bling bling ou trop people ou ceci ou cela, c'est juste en phase avec la société contemporaine.
J'ai beaucoup lu, étudié, etc. mais je suis un citoyen de l'image, du médiatique, de l'Internet, du people, du portable, du show business, du sport show, du star system, etc. Comme mon Président... Et ça la gauche va devoir le comprendre et commencer à aimer les Français tels qu'ils sont comme dirait Marcel Gauchet sinon elle n'ira nul part...
Il n'y a rien de déhonorant ou de mal à être un citoyen de son temps. Aussi complexe, compliqué et en même temps simple que tous les citoyens des autres temps...
Nicolas Sarkozy a traité un citoyen de pauvre con. Tous ceux qui refusent de s'adapter à la société telle qu'elle est et de faire place s'ils ne sont pas aptes, insultent tout un peuple.

Vôtre,

Christophe Dorigné-Thomson 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article